FINANCEMENT & ASSURANCE

Assurance de prêt

 

 

 

 

 

Votre projet immobilier n’attend que son financement pour être réalisé ? Avez-vous besoin d’argent pour financer l’achat de vos équipements électroménagers ou de votre nouvelle voiture ? Vous pourrez recourir au crédit pour donner vie à votre projet. Mais pour optimiser la chance d’obtenir un prêt, il faut respecter certaines conditions. Hormis votre apport personnel et votre taux d’endettement moins élevé, vous devrez également souscrire une assurance de prêt. C’est quoi au juste ? Est-ce obligatoire ? Quelles sont les garanties offertes par cette assurance ? Comment choisir la meilleure offre d’assurance emprunteur ? Zoom sur les différents points qui méritent d’être connus sur l’assurance de prêt.

 

Souscription en ligne

 

Assurance de prêt : comment cela fonctionne ?

L’assurance de prêt est une assurance souscrite par l’emprunteur afin de couvrir la totalité ou la partie des échéances de remboursement ou du capital restant dû d’un prêt en cas d’impayés liés à de nombreuses circonstances. La plupart des banques de crédit exigent la souscription à cette assurance afin de garantir le paiement du prêt si l’emprunteur décède, s’il est victime d’une perte totale ou partielle d’autonomie, d’une invalidité permanente, d’une incapacité temporaire de travail ou s’il perd son emploi. Toutefois, avant d’accepter de vous assurer, les compagnies d’assurance vous demandent de répondre à un questionnaire de santé ou à une déclaration d’état de santé. Elles peuvent accepter ou refuser votre souscription, selon les réponses fournies. La durée de cette assurance correspond à la durée du prêt.

 

L'assurance de prêt est-elle obligatoire ?

La souscription à l’assurance de prêt n’est pas imposée par la loi. L’assurance emprunteur n’est donc pas obligatoire. Cependant, les organismes de crédit ont le droit d’inclure ce critère dans leurs conditions d’octroi de crédit. Les établissements financiers se montrent de plus en plus strict afin de faire face à l’insolvabilité de leurs clients. Mais, cette exigence dépend de chaque banque et du type de crédit à souscrire. Si la souscription à une assurance emprunteur est presque obligatoire lors d’une demande de crédit immobilier, c’est rare si vous voulez souscrire un crédit à la consommation. Dans le premier cas, les fonds mis en jeu sont assez conséquents. C’est la raison pour laquelle les organismes financiers exigent des garanties contre les risques de décès, de perte totale ou partielle d’autonomie, d’invalidité ou d’incapacité de travail ou encore de perte d’emploi.

 

Quelles sont les garanties proposées par l'assurance de prêt ?

Un contrat d’assurance de prêt offre plusieurs garanties contre différents risques :

·         La garantie « décès » doit être incluse dans un contrat d’assurance de prêt. Un certain âge limite de garantie est souvent fixé lors de la signature du contrat. Ce type de garantie n’est donc pas forcément valable jusqu’à la fin du prêt. Si jamais, l’emprunteur meurt, l’assureur rembourse le capital restant dû à l’organisme de crédit. En cas de suicide, la compagnie d’assurance prend en charge le remboursement dès la deuxième et la première année d’assurance, si le prêt destiné à l’acquisition du logement principal est inférieur à 120000 euros.

·         La garantie « perte totale ou irréversible d’autonomie » couvre le remboursement du capital restant dû si l’emprunteur perd son autonomie totale ou partielle. Pour être pris en compte, il faut que l’assuré soit incapable de faire une activité rémunérée qui lui permettra de percevoir un revenu. Il doit également avoir besoin de l’aide d’une tierce personne pour réaliser 3 ou 4 activités ordinaires de sa vie courante. C’est le cas des toilettes, du déplacement, de la prise de nourriture ou de l’habillement. Enfin, il faut que la perte d’autonomie survienne avant l’âge limite prévu dans le contrat.

·         La garantie « invalidité permanente totale ou partielle » couvre la prise en charge du remboursement du crédit si l’assuré devient inapte à travailler. Son inaptitude peut être partielle ou totale. Elle doit être également permanente. En général, les assureurs n’acceptent la garantie d’invalidité permanente totale que si le taux d’incapacité est supérieur ou égal à 66%. Ce taux est évalué suivant un barème médical. En cas d’invalidité permanente partielle, ce taux doit au moins être égal à 33% et inférieur à 66%

·         La garantie « incapacité temporaire de travail totale ou partielle » peut s’appliquer en cas d’une maladie ou d’un accident qui a entraîné un arrêt de travail temporaire. Quand l’assuré reprend son activité, la prise en charge par votre assureur prend fin, sauf si le contrat stipule une clause expresse.

·         La garantie « perte d’emploi » est applicable quand l’assuré est licencié ou quand son activité salariée a cessé. Il faut rester prudent au délai de franchise et à la durée maximum d’indemnisation lors de la conclusion du contrat.

 

Faut-il souscrire une assurance de prêt à l'organisme de crédit ?

Les organismes de prêt ne peuvent pas obliger leurs clients à accepter leurs offres d’assurance de prêt. Ils ont le droit de leur faire une proposition, mais si l’emprunteur décide de comparer les offres disponibles sur le marché, il est libre de le faire. Il pourra même choisir le contrat d’assurance emprunteur qu’il juge être intéressant ou qui convient à sa situation. Vous pourrez donc souscrire une offre d’assurance de prêt dans un établissement autre que votre banque de prêt.

 

Les points à prendre en compte avant de souscrire un contrat d'assurance de prêt

Avant de signer votre contrat d’assurance, vous devrez prendre en considération certains critères. Premièrement, comparez les différentes offres d’assurance emprunteur disponibles sur le marché. Cela vous permettra de profiter d’une meilleure offre de remboursement et des garanties plus étendues. Vous devrez, en plus, prêter une attention particulière aux délais de carence, d’attente ou de franchise. Sans oublier les exclusions de garantie stipulées dans les conditions générales de votre contrat d’assurance de prêt. Enfin, prenez en compte les limites d’âge, les limitations de garanties et le mode de prise en charge qui peut être indemnitaire ou forfaitaire. Ces points permettront d’éviter les conflits relatifs à la mise en jeu des garanties et au montant du remboursement effectué par votre assureur.

 

Souscription en ligne

 

 
Nos équipes BILAN CONSEILS se tiennent à votre disposition pour
l'étude de votre demande et l'obtention de votre devis personnalisé.