Quel impact la crise sanitaire a-t-elle sur l’immobilier ?

12/05/2020
Thumbnail [16x6]

15% des Français ont l’intention d’effectuer un achat immobilier dans les 12 prochains mois. C'est le principal enseignement de l'indicateur de suivi régulier des intentions d’achats immobiliers des Français réalisé par Drimki et BVA.

La proportion de Français ayant l’intention d’effectuer un achat immobilier est en légère baisse par rapport au mois dernier (- 2 points). La crise actuelle semble infléchir légèrement les intentions d’achats immobiliers, mais sans venir totalement bouleverser la donne, sans doute parce que nombre de Français sont encore dans l’expectative concernant la durée du confinement et « l’après-crise ».

L’intention de se lancer dans cette démarche diminue chez les plus jeunes (27% ;- 4 points chez les 25-34 ans), qui reste la principale tranche d’âge à avoir un projet immobilier dans les 12 prochains mois.

Sur le plan socio-professionnel, ce sont les cadres qui ont le plus l’intention d’effectuer un achat immobilier (31% ; stable).

En termes de répartition géographique, peu de changements sont constatés : l’agglomération parisienne reste l’une des zones les plus dynamiques (21% d’intention d’achat). L’achat du premier logement en tête des projets immobiliers des Français (40% de ceux qui ont l’intention d’acheter ; – 2 points).

La vente de son bien pour l’achat d’un nouveau logement est la deuxième motivation des Français ayant l’intention d’effectuer un achat immobilier prochainement, sans grande évolution (28% ; +1 point par rapport à février) .

Enfin, les intentions d’achat de logements pour investir n’ont, elles, pas diminué : toujours près d’un cinquième des Français ayant un projet immobilier dans les 12 prochains moins ont ce désir (19%). Assez naturellement, ceci se vérifie davantage chez les personnes disposant de revenus plus confortables, au-delà de 3000€ mensuels (28%).